Kisangani : 10 000 dollars américain de revenue annuel pour les paysans d’ici 2025

57 délégués venus de 30 collectifs des organisations paysannes de la province de la Tshopo ont participés à l’assemblée générale ordinaire de « L’union paysanne pour le développement de Kisangani, UPDKIS en single.

Pendant deux jours, soit du 27 au 28 février 2020, les participants se sont engagés à sortir de la classe de pauvreté extrême à celle de la classe moyenne. En claire, d’ici 2025 les revenus annuels du paysan doit être de 10.000 dollars américain.

Cette option d’autonomisation fait suite aux deux précédentes assises du genre. Il s’agit respectivement de la première sur la vision organisée en 2018, et la seconde tenue en 2019 sur la détermination de l’identité du paysan de la Tshopo afin qu’ils s’affirment pour parvenir à être capable de vendre leurs produits sur le même marché que les agro-industriels.

 

Pour atteindre l’objectif fixé, trois axes sont considéré   comme priorité.

En premier lieu, la micro finance rurale, connue sous les noms de “tontines ou Likelemba”, pour arriver à l’autofinancement des activités agricoles. La seconde priorité, le développement des filières (huile de palme, élevage du porc, fruits, céréales et manioc). Et la troisième priorité, le renforcement de capacité des animateurs et leaders des communautés villageoises.

Une dernière résolution issue de ces assises, c’est celle qui demande au secrétariat exécutif de l’UPDKIS de postuler aux projets de l’afforestation de 300 ha dans le cadre du programme REED+ en provinces de la Tshopo.

 

La province de la Tshopo est l’une des 26 provinces que compte la République démocratique du Congo. Divisée en six territoires et englobe la ville de Kisangani, la capitale.

Située au centre de la partie la plus septentrionale du pays, elle est limitrophe de 8 provinces congolaises.

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.
EnglishFrench